L'Eglise face au mariage homosexuel

Aller en bas

L'Eglise face au mariage homosexuel

Message  ALEXANDRE VIII le Jeu 16 Aoû - 21:12

Natif de Villeneuve-sur-Lot, Monseigneur Bernard Podvin est le porte-parole de la Conférence des évêques de France. Celle-ci a transmis à l’ensemble des diocèses une « prière universelle » afin qu’elle soit lue dans les paroisses demain à l’occasion de la messe de l’Assomption. Dans son dernier paragraphe, le texte est tourné vers les enfants et les jeunes que l’Eglise veut voir « bénéficier pleinement de l’amour d’un père et d’une mère ». Façon pour l’Eglise de marquer ses positions avant le débat sur le mariage pour tous qui est inscrit sur l’agenda politique de l’année.

Sud Ouest. La prière pour la France lors de l’Assomption participe-t-elle d’une tradition ?

Monseigneur Podvin. C’est une démarche effectivement ancrée dans la tradition. Les chrétiens prient depuis toujours pour les dirigeants et pour les nations. Saint-Paul l’a demandé dès les premiers temps du christianisme. En France, on a prié pour la France sous Louis XIII et, plus près de nous, la tradition se retrouve fréquemment honorée à Lourdes pour l’Assomption. Cette tradition est aujourd’hui ravivée par l’actualité et par la gravité de la crise.

L’église de France considère-t-elle qu’on est aujourd’hui à un point de basculement de la société ?

Il y a d’abord pour les évêques la préoccupation relative à la crise économique et sociale qu’appréhende l’Eglise depuis longtemps. Le texte commence par une prière pour les victimes de cette crise. Il y a aussi une inquiétude devant des réformes sociétales qui s’annoncent. Les évêques veulent saisir cette occasion de marquer leur préoccupation au cœur d’une journée qui reste très populaire pour l’Eglise. Ce n’est pas encore l’heure du débat, il ne faut pas tout mélanger. C’est un appel pour que les consciences demeurent éveillées pour les semaines qui viennent.

Est-ce à dire que dans le débat sur le mariage homosexuel, l’Eglise revendiquera sa place de manière très affirmée ?

L’Eglise participera au débat. Elle a d’ailleurs rédigé un texte dès octobre 2011, bien en amont de l’élection présidentielle, sur une douzaine de sujets dont la famille. Mais on doit surtout constater qu’il n’y a pas de débat. Durant la campagne, ces questions de société n’ont pas été soulevées. Le débat entre Nicolas Sarkozy et François Hollande a eu une couleur très économique. La fin de vie comme le statut de la famille figurent au menu de deux mesures parmi les 60 de François Hollande, mais elles ne peuvent pas être réalisées sans débat préalable. Une analyse approfondie de ces questions doit être lancée. Ce serait un signal de confiance envers la société. Ayons comme point de référence les états généraux de la bioéthique qui se sont déroulés dans d’excellentes conditions pendant deux ans. Pourquoi ne pas imaginer la même qualité d’échange sur la fin de la vie et la famille ?

Ceci étant, sur le mariage homosexuel, la position de l’Eglise est tranchée. Y a-t-il matière à débat ?

Pour l’église catholique, l’amour durable d’un homme et d’une femme constitue la matrice du bonheur des enfants et de la famille. Ce n’est effectivement pas un scoop que de le dire. Cette position n’a jamais été cachée. Elle ne veut juger personne. Mais elle veut s’inscrire au cœur d’une société qui doit réfléchir. Ne faisons pas l’économie de cette réflexion.

Au sein même de l’Eglise, des fidèles peuvent être sur des postions beaucoup plus évolutives que celle que vous décrivez...

Les évêques sont très conscients qu’au sein de la famille catholique, il y a des membres très différents. Ils exercent là leur responsabilité de pères spirituels pour, un jour de grande fête populaire, rassembler dans la diversité toutes celles et tous ceux qui veulent bien prier et réfléchir. Et que chacun se sente respecté, c’est essentiel.

Ne craignez-vous pas une récupération politique de votre position par une partie de la droite et par l’extrême-droite ?

Nous sommes très sereins. L’Eglise exerce sa liberté vis-à-vis des camps politiques quels qu’ils soient. Si je prends l’exemple du rapport à l’étranger, on a pu dire de l’Eglise qu’elle épousait l’an dernier des thèses de gauche. Notre relation aux pouvoirs publics est le fruit d'une continuité. Sous le gouvernement Jospin (NDLR : 1997 - 2002) a ainsi été créée «l’instance Matignon», qui est un organe de dialogue entre le gouvernement et l’église catholique. Elle s’est réunie sous les Premiers ministres successifs. François Fillon a présidé la dernière. A travers toutes ces années, quand l’église catholique a considéré qu’un sujet était important, elle l’a mis sur la table.

Quelle est votre analyse sur les démantèlements des camps de Roms, un sujet qui a ému nombre d’hommes d’église ?

Là aussi la liberté de l’Eglise s’exerce ! Et elle s’exerce envers des pouvoirs différents. Les deux dernières années, nous avons eu l’occasion de souligner que le traitement de ces populations n’était pas humain. Il est nécessaire de redire à un autre pouvoir en place que des solutions alternatives doivent être trouvées pour respecter l’Homme. Même si les camps ne sont pas viables en l’état, même s’il faut les démanteler selon les autorités. Nous avons les pieds sur terre, nous sommes conscients que le vivre ensemble est très difficile. Nous savons que dans l’agglomération lilloise par exemple, les problèmes posés ne sont pas simples. On ne traite pas les questions avec des grandes théories, nous sommes dans des problèmes très concrets de voisinage.

ref : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

avatar
ALEXANDRE VIII
Pape (Nicolas Eymerich)

Messages : 102
Date d'inscription : 16/08/2012

http://papam.1fr1.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Eglise face au mariage homosexuel

Message  Invité le Sam 18 Aoû - 3:00

Où est-il question d'homos là-dedans ?

    Frères et Soeurs,

    En ce jour où nous célébrons l’Assomption de la Vierge Marie, sous le patronage de qui a été placée la France, présentons à Dieu, par l’intercession de Notre-Dame, nos prières confiantes pour notre pays :

    1. En ces temps de crise économique, beaucoup de nos concitoyens sont victimes de restrictions diverses et voient l’avenir avec inquiétude ; prions pour celles et ceux qui ont des pouvoirs de décision dans ce domaine et demandons à Dieu qu’il nous rende plus généreux encore dans la solidarité avec nos semblables.

    2. Pour celles et ceux qui on été récemment élus pour légiférer et gouverner ; que leur sens du bien commun de la société l’emporte sur les requêtes particulières et qu’ils aient la force de suivre les indications de leur conscience

    3. Pour les familles ; que leur attente légitime d’un soutien de la société ne soit pas déçue; que leurs membres se soutiennent avec fidélité et tendresse tout au long de leur existence, particulièrement dans les moments douloureux. Que l’engagement des époux l’un envers l’autre et envers leurs enfants soient un signe de la fidélité de l’amour.

    4. Pour les enfants et les jeunes ; que tous nous aidions chacun à découvrir son propre chemin pour progresser vers le bonheur ; qu’ils cessent d’être les objets des désirs et des conflits des adultes pour bénéficier pleinement de l’amour d’un père et d’une mère.

    Seigneur notre Dieu, nous te confions l’avenir de notre pays. Par l’intercession de Notre-Dame, accorde-nous le courage de faire les choix nécessaires à une meilleure qualité de vie pour tous et à l’épanouissement de notre jeunesse grâce à des familles fortes et fidèles. Par Jésus, le Christ, Notre Seigneur.


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Eglise face au mariage homosexuel

Message  ALEXANDRE VIII le Dim 19 Aoû - 22:38

Il s'agit comme toujours d'un langage diplomatique, soucieux de ne choquer personne. Mais les faits sont là : En rappelant que les enfants doivent pouvoir bénéficier d'un père et d'une mère l'église prend ouvertement position contre ces nouvelles familles que la société voudrait voir éclore, et qui ne seraient pas dans le dessein de Dieu.

Ce n'est pas l'homosexualité qui est condamnée, et encore moins les homosexuels qui ne sont pas responsables de leur préférence. Mais la volonté de certains de voir bouleverser les structures traditionelle de la famille.
J'avoue que cela fait débat...

Pour ma part, je ne suis pas opposé à une union civile homosexuelle. Il s'agit de permettre à chacun de vivre sereinement.
Mais rappeler que cela doit rester une exception, et rappeler que pour se construire sainement, un enfant doit avoir un père et une mère me semble approprié.
avatar
ALEXANDRE VIII
Pape (Nicolas Eymerich)

Messages : 102
Date d'inscription : 16/08/2012

http://papam.1fr1.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Eglise face au mariage homosexuel

Message  Invité le Lun 20 Aoû - 11:45

4. Pour les enfants et les jeunes ; que tous nous aidions chacun à découvrir son propre chemin pour progresser vers le bonheur ; qu’ils cessent d’être les objets des désirs et des conflits des adultes pour bénéficier pleinement de l’amour d’un père et d’une mère.

Ceci parle visiblement du divorce hétérosexuel.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Eglise face au mariage homosexuel

Message  ALEXANDRE VIII le Lun 20 Aoû - 19:28

Je ne pense pas frère Zéphyrin.
Le divorce n'empêche pas les enfants de bénéficier pleinement de l'amour de leur parents, lorsque les parents sont intelligents et responsables. D'ailleurs, l'Eglise ne se prononce pas contre le divorce, mais contre le remariage des parents divorcés. Et encore... Il y a le discours officiel, et la pratique courante qui permet aux croyants en paix avec leur conscience de communier tout de même. Je connais même un prêtre qui se déplace chez les gens souhaitant se remarier, non pas pour célébrer un nouveau mariage, mais pour leur offrir la bienveillance de l'Eglise lorsque cela est vraiment important pour eux. Mais cela pourra être le thème d'un autre débat.

La déclaration qui a été lue dans les églises de France, le 15 août dernier visait clairement le mariage homosexuel, et Monseigneur Barbarin s'en ait expliqué dans un article au Figaro.

Cela dit, je serai heureux de connaître ton opinion sur ce sujet délicat.
avatar
ALEXANDRE VIII
Pape (Nicolas Eymerich)

Messages : 102
Date d'inscription : 16/08/2012

http://papam.1fr1.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Eglise face au mariage homosexuel

Message  Invité le Lun 20 Aoû - 21:11

Mon opinion, c'est que j'aimerais que l'on s'occupe d'abord de la promotion du forum au lieu de débattre ici à deux ou trois.

Parce que pour les débats religieux sans le rpg, j'ai Docteur Angélique avec quantité d'intervenants.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Eglise face au mariage homosexuel

Message  ALEXANDRE VIII le Lun 20 Aoû - 21:46

J'y travaille cher Frère... Je viens de créer une ambassade sur un forum que vous connaissez bien. Pour le reste, si vous connaissez d'autres forum où cela peut-être tenté, je peux vous charger de la mission et vous nommer Ministre des affaires étrangères. Charge plus utile actuellement que Camerlingue, titre qui je pense vous siéra tout à fait lorsque nous serons plus nombreux en effet...
avatar
ALEXANDRE VIII
Pape (Nicolas Eymerich)

Messages : 102
Date d'inscription : 16/08/2012

http://papam.1fr1.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Eglise face au mariage homosexuel

Message  Invité le Lun 20 Aoû - 22:09

Négatif.

Je veux bien vous donner des conseils pour votre politique étrangère mais je préfère les affaires intérieures.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Eglise face au mariage homosexuel

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum